dispute

Dispute devant les enfants ce qu’il faut connaître pour les éviter au maximum

Disputes devant les enfants : ce qu’il faut connaitre pour les éviter au maximum

Les parents sont à l’origine du fondement de la famille. Le foyer ainsi créé sert de tremplin à l’éducation des enfants qui naissent après la conclusion d’un accord pour l’union. C’est une optique bien plus applicable quel que soit le domaine : il faut élever et éduquer sa progéniture à l’image de ceux des autres. Et s’il le faut, rien ne doit manquer de faire réussir cet engagement pour le plaisir des enfants. On sait pertinemment qu’une dispute peut s’engager au niveau des parents. Quoi qu’il en soit, ils doivent se montrer responsables et maîtres de la situation en respectant quelques règles de conduite.

Savoir gérer les moments de conflits

Les parents possèdent sans le savoir une certaine déontologie de l’éducation et savent comment faire pour élever leurs petits. S’il faut qu’une altercation éclate entre eux, c’est le moment où le stress est à son comble. Et les parents le savent très bien. Or les enfants sont présents à cette occasion. La solution est de mettre en application un procédé anti-stress. Le matin, avant de partir au travail : c’est une circonstance qui revêt le même aspect que la situation après le retour à la maison. Ce sont les deux périodes à haut risque qu’il faut à tout prix gérer. Le conseil est donc d’éviter la présence des enfants au milieu de la dispute.

Utiliser des mots plus respectueux

Utiliser des mots qui respectent tout un chacun signifie précisément ne pas s’exprimer grossièrement avec des expressions mal placées. De telles mesures sont prises pour que les enfants ne prennent pas part à la dispute au détriment de l’un ou l’autre des parents. Il existe des mots qui reflètent l’égoïsme des couples qui se disputent, des mots qui favorisent des reproches, des accusations et autres mouvements d’accrochage. Les éducateurs professionnels favorisent ce qu’ils appellent la communication non violente. Celle-ci se rapporte sur l’utilisation des expressions et des jugements détournés sur son partenaire pour assouvir ses besoins.

S’efforcer de trouver les bonnes solutions

Au moment où le conflit perdure, voilà donc une opportunité qui va servir de rempart à un éventuel débordement. Il serait crucial de savoir se retirer après que les premiers arguments tendent à se perpétrer et surtout si les reproches sont de plus en plus vifs. Mais le problème peut être en passe de devenir plus virulent quand la colère persiste. Une solution : une petite pause et un retrait du champ de la discussion ; se réfugier un peu plus loin tout en respirant profondément. Cet arrangement fournit une situation plus zen pour les individus en cours de dispute.

L’évidence du langage corporel

La communication avec des gestes du corps est une nécessité que les parents n’oublient pas pour éviter de stresser leurs enfants à travers leur altercation. Un geste de mépris et d’exaspération par exemple, c’est de rouler des yeux. En effet, ceci est un geste comme la goutte qui fait déborder le vase au même titre que de raidir le cou ou de bouger la jambe sans arrêt. Pour faire baisser la tension, il faut essayer de sourire et de hocher la tête. Pour avoir des attitudes moins violentes, il faut s’entraîner devant un miroir et observer le comportement des gens qui disputent sans aucune violence manifeste.

Byron Marquis

Commenter